Maxime Bernard, juge arbitre, a créé il y a 5 ans l’Union Master Tour, un Championnat de tennis regroupant plus de 5000 joueurs en Ile-de-France. Ses tournois, offrant la possibilité aux participants de jouer plusieurs matches, et disputés dans une ambiance décontractée, séduisent de plus en plus de joueurs. Du 22 septembre au 11 octobre dernier, le CSLBF a profité pour la première fois de cette formule de tournoi. Retour sur cette quinzaine réussie et pleine de promesses.

 

Quel est le bilan du tournoi que vous avez organisé pour le CSLBF fin septembre ?

 

Le tournoi a réuni 353 joueurs dont 18 licenciés du CSLBF. 26 épreuves ont pu se disputer, certains joueurs en ayant disputé plusieurs : tournoi multi-chances, épreuves classiques, tournoi en journée, tournoi en soirée…. Malgré la météo qui n’était pas de la partie, ce fut une belle première.

 

Quelle est la spécificité des tournois que vous organisez, dont celui du CSLBF ?

 

Dans un tournoi au format traditionnel, un joueur éliminé au premier tour peut repartir frustré. Il a payé et parfois il n’a même pas pu jouer une heure… Notre format permet aux joueurs de s’inscrire dans plusieurs catégories et ainsi de s’accoutumer au club, aux courts et à l’environnement en jouant plusieurs fois. Le but est de leur faire prendre du plaisir et de vraiment profiter de l’événement.

 

Quels sont les meilleurs classements des joueurs ayant disputé le tournoi ?

 

Les meilleurs classements chez les hommes comme chez les femmes étaient « 0 ». Le tournoi a réuni de très bons joueurs dans toutes les catégories. Chez les jeunes, le plateau était particulièrement relevé. La meilleure joueuse nationale de 11 ans (4/6) et l’un des meilleurs joueurs de 13 ans (4/6) ont pris part au tournoi.

 

Certains joueurs du CSLBF ont-ils particulièrement performé ?

 

Absolument. Plusieurs joueurs du CSLBF ont fait de très bons matches. Deux d’entre eux sont à l’honneur. Dans la catégorie des plus de 50 ans, Hubert Lange (15/4) s’est imposé. Un autre membre a aussi fait un super tournoi. Il s’agit de Pierre-Alain Porte (15/5), qui a remporté 4 matches en faisant des perfs à 15/4, 15/3 et 15/2 !

 

Comment cet événement peut-il contribuer à animer le club ?

 

Je suis un juge arbitre qui aime être proche des joueurs. C’est pourquoi je me suis installé au plus près des courts avec une enceinte qui diffusait de la musique. Cette habitude me permet de repérer les bons joueurs et superviser les matches. Pour moi, chaque tournoi doit être un moment privilégié, quelque chose de festif où tout le monde doit prendre du plaisir. En cela, le CSLBF et son site exceptionnel possèdent un très gros potentiel.

 

Une prochaine édition est-elle programmée pour 2021 ?

 

Je l’espère car la première s’est très bien passée. On devrait donc, effectivement, avoir une prochaine édition l’année prochaine.

tournoi Banque de France

des licenciés heureux