Christophe Germond : « retrouver une activité normale le plus rapidement possible »

La crise sanitaire de ces derniers mois n’a pas entamé la volonté du CSLBF de continuer à se développer et à accueillir ses membres sur un site toujours plus attractif. Christophe Germond, Secrétaire Général du CSLBF, évoque les futurs projets du club.

 

Nous venons de vivre une année très particulière en raison de la crise sanitaire, quelles ont été les conséquences pour le CSLBF ? Quel bilan en tirez-vous ?

 

CG : En tant que centre de sports et loisirs, le CSLBF a très durement ressenti la crise sanitaire. Toutes nos activités ont été brutalement stoppées, qu’il s’agisse des sports collectifs (foot, rugby) ou individuels (tennis, gym suédoise). Outre le secteur sportif, d’autres projets ont également été impactés, tels que celui de notre nouvelle restauration.

 

2020 a-t-elle malgré tout apporté son lot de satisfactions ?

 

CG : Au rayon des satisfactions, nous pouvons retenir notre tournoi de tennis, qui a été un véritable succès, sous l’impulsion de Saâd Chami, notre Directeur du tennis. Sa force de proposition est un vrai moteur pour tout le site. Autre point positif, le CSLBF a su trouver une solution rapide et satisfaisante pour poursuivre la restauration de la section féminine du PSG lorsque notre restaurateur a décidé de cesser son activité l’été dernier.

Enfin, pendant les périodes de confinement où le club ne pouvait pas accueillir de public, nous avons entrepris un certain nombre de travaux d’entretien sur le stade.

 

Les bons résultats de la section féminine du PSG sont aussi une bonne nouvelle…

 

CG : Nous sommes partenaires du PSG depuis 2012 et nous sommes tous supporters, à fond derrière l’équipe ! Nos relations avec le club sont excellentes. Nous sommes ravis que le PSG ait enfin pu terrasser l’éternel rival lyonnais lors de leur dernière opposition. Tous les espoirs sont permis pour que le PSG mette un terme au leadership de l’OL.

Rappelons que notre partenariat est gagnant-gagnant : le PSG s’entraîne au quotidien sur un très beau terrain, dont profite notre équipe fanion pour disputer ses propres matches.

 

De quelle manière appréhendez-vous ce début d’année ?

 

CG : A court terme, je souhaite que le site retrouve une activité normale le plus rapidement possible. J’espère que nous pourrons reprendre l’ensemble de nos activités sportives et que nous pourrons aussi rouvrir le restaurant.

 

Quels sont les futurs projets du CSLBF ?

 

CG : Le bureau et les gérants ont travaillé sur des projets d’envergure. Nous avons su convaincre la Banque que le CSLBF pouvait s’inscrire dans une nouvelle dynamique, avec un projet viable et sur le long terme. Concrètement, de nouveaux travaux d’aménagement vont être entrepris. Ils concernent notamment la mise aux normes de l’accessibilité des PMR (personnes à mobilité réduite) au site. L’un de nos grands projets consiste, d’ici quelques années, à faire du site de Bougival le principal centre de loisirs recevant les enfants des salariés de la Banque de France.

Enfin, notre restaurant va lui aussi faire peau neuve, avec un nouveau concept et probablement un changement de nom.

 

Vous êtes également le Président de la section football de la Banque. Comment les joueurs vivent-ils la période actuelle ?

 

CG : Le championnat avait repris en septembre avant d’être interrompu en octobre après 5 matches. Les entraînements ont pu reprendre dans le strict respect des différentes règles sanitaires. Nos joueurs sont très motivés. Ils ont des fourmis dans les jambes et espèrent reprendre la compétition au plus tôt, ce qui est très positif. Théoriquement, la compétition devrait reprendre début mars. Plusieurs scenarii sont envisagés par la ligue sur le déroulement du championnat. Nous ne savons pas encore lequel sera retenu.

logo_cslbf_white2

Newsletter

Facebook

Tous droits réservés 2019 | CSLBF ©