Louveciennes : un apiculteur lutte contre les frelons asiatiques

Dès le printemps venu, le frelon asiatique dévore nombre d’insectes et menace notre écosystème. A Louveciennes, un couple d’apiculteurs est à la pointe de la lutte contre ce véritable fléau débarqué de Chine.

 

Depuis 10 ans, Daniel Boubel et son épouse sont devenus des spécialistes de l’apiculture. Leur passion a vu le jour dans les Pyrénées Orientales où ils ont fait leurs premières armes. Aujourd’hui, Daniel et Magalie gèrent une soixantaine de ruches et sont adhérents de l’USAR (Union Syndicale Apicole du Roussillon). A ce titre, ils sont formateurs, effectuent des animations dans les écoles et proposent leurs produits dans les fêtes locales.

 

Ces grands amateurs de nature et de jardin vivent à temps partiel à Louveciennes, où, bien entendu, ils ont importé leur savoir-faire. A quelques encablures du CSLBF, Les Boubel exploitent ainsi une quinzaine de ruches. Ils y produisent un miel très doux, particulièrement prisé des connaisseurs. Plusieurs projets sont en cours avec la ville de Louveciennes. Des quadras en reconversion formés par Daniel vont ouvrir leurs propres ruches tandis, qu’une collaboration devrait voir le jour en 2022 avec la MJC.

 

Lutter contre le frelon asiatique au printemps

 

Mais l’actualité de nos apiculteur, comme à chaque printemps, c’est la lutte contre le frelon asiatique. Daniel et Magalie ont développé une expertise pour repérer et éradiquer les nids de ces prédateurs. Il faut dire que ces frelons sont en recherche de sucre et s’attaquent volontiers à leurs ruches. L’année passée, rien que sur Louveciennes, ils ont repéré 25 nids! La lutte passe l’achat d’équipements spéciaux pour détruire les nids : ils ont conseillé à la mairie de s’équiper d’un pistolet de paint-ball avec insecticide et de cannes télescopiques.

 

Toutefois, l’éradication du frelon asiatique passe aussi par la prévention. La distribution de tracts à la population permet à cette dernière d’apprendre à repérer les nids avant qu’ils ne soient devenus trop grands et qu’il ne soit trop tard… Par ailleurs, les pièges, permettent aussi de se débarrasser des reines et donc de leurs nids. Le piège type est une bouteille de plastique au goulot retourné dans laquelle on a mis du vin blanc, du cassis ou de la bière. Encore faut-il savoir où placer ses pièges et c’est tout là l’expertise des Boubel !