Didier Besseyre : « Le CSLBF doit conserver une dimension sociale forte au profit des agents de la banque et de leurs ayants droit »

Le CSLBF change de nom et devient le Cercle de Séminaires, Sports et Loisirs de la Banque de France, l’acronyme actuel « CSLBF » est toutefois conservé. En parallèle, l’actualité du site est riche de plusieurs nouveautés. L’occasion pour Didier Besseyre, Président du CSLBF, de s’exprimer sur les changements en cours et les prochaines grandes orientations. Interview.

 

Quelles sont les priorités du CSLBF en termes de développement ?

 

Didier Besseyre : Je souhaiterais tout d’abord rappeler que le stade est la propriété de la Banque de France et qu’il est géré par une association financée par le CSE. Cet état de fait créé des obligations. Il doit donc conserver son ADN d’origine, à savoir, une dimension sociale forte au profit des agents et des ayants droit de la Banque. Le CSLBF doit plus que jamais s’inscrire comme un espace de détente et de bien-être accueillant des activités sportives, bien sûr, mais aussi culturelles, telles que la danse et la peinture. En résumé, le développement du CSLBF ne peut pas être axé plus sur l’extérieur car son fonctionnement  est financé par des fonds sociaux.

 

Quelles sont les nouveautés prévues ces prochains mois au CSLBF ?

 

DB : Dès le mois de septembre, Le CSLBF va proposer un nouveau service aux agents de la banque. Un espace, actuellement en cours de rénovation, va pouvoir accueillir des réunions et des séminaires de la Banque. Ce même espace proposera également une vingtaine de postes de travail mis à la disposition des agents de la Banque habitant dans un proche périmètre de l’Ile de la Loge. Ils pourront ainsi se regrouper plutôt que de rester seuls chez eux en télétravail, une situation que certains ont mal vécue pendant les confinements.

 

Ce nouvel espace de travail sera-t-il ouvert à d’autres entreprises ?

 

DB : Le CSLBF ne doit pas être fermé. Comme le dit notre gouverneur, la Banque doit être utile à l’économie, elle l’a largement prouvé ces deux dernières années. Ainsi, nous sommes disposés à établir des conventions pour accueillir des entreprises environnantes. L’un de nos axes de développement consiste à travailler plutôt avec les entreprises de la CCI du 92, dont le cœur d’action est situé à La Défense. Et n’oublions pas notre partenariat historique avec les villes environnantes pour permettre d’en accueillir les habitants. Malheureusement, nous ne sommes pas toujours en mesure d’accueillir tous ceux qui souhaitent profiter de la piscine en période estivale.

 

D’autres travaux sont-ils prévus sur le site ?

 

DB : Oui. En parallèle de la création de cet espace de coworking, nous allons revoir l’organisation du restaurant de notre club-house. Le restaurant du CSLBF devra en effet être éligible aux critères de restaurant d’entreprise, selon les dispositions prévues par le code du travail, pour les agents de la banque qui travailleront sur le site. Par ailleurs, nous prévoyons aussi des travaux d’aménagement et d’embellissement des espaces extérieurs.

 

Quelles sont les futures orientations du CSLBF en matière de sport ?

 

DB : Le CSLBF va conserver une forte orientation tennis, mais pas uniquement. Lorsque le PSG nous quittera pour rejoindre son nouveau camp de base, nous ne nous mettrons pas en recherche d’une nouvelle équipe résidente à tout prix. Les équipes de football et de rugby de l’ASBF occuperont davantage les terrains du stade, comme cela était le cas il y a 10 ans.

 

Le site internet et le logo du CSLBF vont faire peau neuve. Quels sont les objectifs de ces changements ?

 

DB : Notre site internet va évoluer afin d’être plus en cohérence sur les plans technique et graphique avec celui du CSE de la Banque de France. Cette évolution permettra d’en faciliter la maintenance. Son nouveau look permettra quant à lui d’améliorer la présentation de nos différentes activités, et en particulier, de mettre en valeur notre nouvelle offre de séminaire.

Notre nouveau logo va officialiser notre changement de nom « Cercle Sports et Loisirs de la Banque de France » le S de Sport convenant aussi à Seminaires. Ce nouveau logo est inspiré de celui du CSE. Les quatre figurines symbolisent les quatre centres du CSE. Les trois premiers centres sont ceux de Paris, Marne-la-Vallée et La Courneuve. Le quatrième est celui du CSLBF de Bougival. La couleur rouge de la figurine est un clin d’œil à la terre battue de nos courts, tandis que la couleur verte du cercle rappelle le très beau cadre naturel du site.